vendredi 4 mai 2018

CELA se danse aussi - part 2.

- Photo de Frédéric D'Oberland. -


En écoutant
2. ÜTOPIYA ? - En public.
OISEAUX TEMPÊTE



À rebours à cheval sur l'horizon vertical à dada à contre courant sur la piste de danse le chanteur n'a plus de mot dans sa bouche la danseuse est presque statique plus tout à fait présente mais sa grâce silencieuse lentement se déploie aux regards des derniers qui savent encore boire le jus des fruits étranges de dessous du fameux manteau de pluie bleu des références éculées au meurtre des detectives de la vérité alors on pourrait croire que tout est joué pourtant il reste un pont joyeux le point rouge le lieu dit Le Corbeau où tout redevient possible même si ce n'est que l'espace d'une pleine lune à contempler comme on écoute un vieux disque microsillons en 33 tours et qu'à la valse lente le feu est sous la langue qui a perdu tous ces mots alors on l'impression que CELA ne ferait plus du sens pourtant CELA gronde encore et CELA s'amplifie pour lutter contre des aggravations qui s'amplifient à coups de normalisations de numérisations de codifications d'uniformalisations de planifications de mutualisations de béatifications de bénédictions d'évaluations de marchandisations de restructurations de purifications de sanctuarisations de régulations et l'équité madame la Marquise ? Pendant que vous donnez des rendez-vous à des golfeurs empopoétisés aux terrasses des bistrots de vos quartiers chics où parfois un zoozoozaaanimoos de province vient vous apporter de l'exotisme et déposer l'extême onction au front de votre parent supplicié à l'imbécilité de la déontologie médicale qui interdit de délivrer la mort pour la vie d'en finir dans la dignité alors je jouis à la stridence du saxo de la tempête des oiseaux de Frédéric D. Oberland qui m'a confimé une nuit de janvier en face de la maison de la poèsie de Paris la pisse et des mensonges qu'Arthur Rimbaud ouvre des portes alors je n'ai pas regretté d'être arrivé en retard et que l'on m'interdise de descendre au sous sol où se jouaient des Jours Redoutables dont ceux ci les véritables se déjouent en pleines lumières des jours et des nuits en surface dans ma misére quotidienne de l'Occident et de l'Orient les uns contre les autres puis toujours la question et l'équité Messieurs les Marquis des fines cautionnées par les Omertas des vieilles familles aristocatiques alliées aux grands managers des Hautes Finances qui profitent des crimes contre l'Humanité no-stop !  Plus d'arrêt possible ! C'est vendu au marcher !
Christian-Edziré Déquesnes,
en Dwai, le 04 mai 2018.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

BESSIE SMITH - Queen of the Blues - Vol 2.

Le volume 1 de BESSIE SMITH - QUEEN OF THE BLUES est à consulter via ===> http://bluestalgieffwl.blogspot.fr...